Repérer les manifestations physiques de la peur : Il [le chien] restait maintenant immobile, dressé sur ses pattes comme hanté d'une vision, et il se remit à hurler vers quelque chose d'invisible, d'inconnu, d'affreux sans doute, car tout son poil se hérissait. 1. Repérez la construction du récit : après avoir identifié l'étape narrative présentée dans le texte, vous vous demanderez quelle en est la suite logique. Ex : « quelque chose, on, c’était comme si, on aurait dit, peut-être, probablement… » Ces mots ou expressions s’appellent des modalisateurs. Peu après, la porte s'ouvrit une seconde fois et quelqu'un entra qui dit : « Bonsoir, ma petite "femme". Séance 6 : Projet : la rédaction d'une nouvelle fantastique, … 1. On avait emporté plusieurs poules dans la nuit. Sans employer le terme de "modalisateurs", vous pouvez parler de "l'expression du doute" et en identifier les caractéristiques (modes verbaux, adverbes, lexique...) avec vos élèves, comme semble le faire Albertine. Au bout d'un instant, le lit cria comme s'il était chargé d'un poids énorme. Parmi ces noms exprimant la peur (LISTE A), choisissez ceux qui correspondent aux définitions proposées (LISTE B). On les trouve donc beaucoup dans le récit fantastique, où ils atténuent le caractère Était-ce donc la mort, ce singulier état de torpeur, cette chair frappée d'immobilité, tandis que l'intelligence fonctionnait toujours ? Je poursuivis quand même mon chemin. Rédiger le récit à la première personne et au passé simple. Conjuguer au passe simple et à l'imparfait. Une force, me semblait-il, une force occulte m'engourdissait. Attention à leur emploi : comme un adjectif ou comme participe passé, employé les auxiliaires, Recopiez les phrases suivantes en conjuguant les verbes au temps du passé convenable et en accordant les attributs, À peine avais-je fini, une fenêtre s'ouvre à deux battants vis-à-vis de moi, au haut de la voûte ; un torrent de lumière plus éblouissant que celle du jour fond par cette ouverture ; une tête de chameau horrible, autant par sa grosseur que par sa forme, se présente à la fenêtre ; surtout, elle avait des oreilles démesurées. Rétablissez les participes passés des verbes entre parenthèses. Vincent n'avait plus aucun doute ... il était sûr d'avoir raison. Le vocabulaire utilisé par le locuteur peut révéler sa subjectivité. 1. - 4. 1. … a. Récrivez ce texte en employant l'imparfait et le passé simple comme principaux temps du récit. exprimer la colère. Ah ! Relevez les indices du point de vue interne adopté dans la fin de cette nouvelle. Révisions (ce texte peut être donné en dictée) : Le décor de l'endroit où je creusais aurait suffi à ébranler les nerfs d'un homme ordinaire. 4ème Domaines lexicaux - vocabulaire des sentiments - vocabulaire du jugement - vocabulaire des genres et registres littéraires (le lyrisme, le fantastique ; versification et formes poétiques) - vocabulaire abstrait (initiation) Notions lexicales - figures de style : antithèse, procédés de l’ironie, hyperbole 7. Des bruits de moteur parcourent la nue, électrisent – avec la poudre de l’explosion du 105 – l’atmosphère. Justifiez votre réponse. Elle mangeait le corps peu à peu. opinion face au phénomène fantastique, en employant au moins cinq modalisateurs étudiés dans les exercices, que vous soulignerez ; Extrait 4 perçus une indescriptible sensation, comme si un flillde, un fluide irrésistible eût pénétré en moi par toutes Relevez, dans le texte suivant, les adjectifs qui expriment un sentiment ou une perception indéfinie. - 3. Un récit fantastique; ... Corrigés d'exercices / Corrigé de l'exercice (modalisation) Corrigé de l'exercice (modalisation) Activité de langue. D'après Guy de Maupassant, La Peur, 1882. Personne. Le narrateur, qui a emprunté un train sans avoir de destination précise, décide de descendre à l'une de ses nombreuses haltes et prend congé d'un voyageur dont, 1 Le récit au XIXème : réalisme et fantastique, Des questions pour présenter une nouvelle fantastique, Des exercices et des exemples sur la poésie, L'expression de la cause, de la conséquence et du but. La personne qui était dans le lit, à côté d'elle, se leva sur son séant et parut étendre les bras en avant. Exercices : révisez vos ... Comme dans tout récit fantastique, le narrateur du Horla s¶interroge sur la vraisemblance de ce quil vit. Cette aventure est si bizarre, si folle. Imaginez l'aventure fantastique qu'a pu vivre le marquis de la Tour-Samuel. Les bruits inattendus me font tressaillir jusqu'au cœur ; les objets que je distingue mal dans l’ombre du soir me donnent une envie folle de me sauver. 8. « Je descends ici ; bien du plaisir, monsieur, et au revoir !». Quelqu'un a posté cette lettre à Marseille. sur place ; se sentir par….. ; être pétr…….. ; avoir la ch……. Employer des mots du champ lexical de la peur et de ses manifestations physiques. 2ème étape. Respecter strictement les données du texte. Elle entendit un cri étouffé. Je suis arrivé au deuxième étage quand j'ai l'idée de regarder ma main, avec une singulière insistance qui va jusqu'au malaise. Lisez attentivement cet extrait et relevez au brouillon les indications données par le texte, qu'il faut respecter pour écrire une suite cohérente à ce texte : - âge du narrateur à l'époque de l'aventure, au moment du récit ; - éléments fantastiques fournis par le texte. Rédiger le récit à la première personne et au. Une masse s'avançait vers nous au sein de laquelle on devinait quelques silhouettes qu'on ne pouvait pas distinguer entre elles. . exprimer des doutes. 1. Relevez les mots (pronoms indéfinis ou noms vagues) et les constructions (sujet inanimé) qui expriment l'indéfini. Il y avait dans son attitude un embarras qu'on pouvait à peine percevoir. Formez sur les noms suivants des verbes signifiant : « provoquer la peur » : 2. Ce forum permet de créer des contacts professionnels et amicaux entre collègues, et d'échanger sur le monde de l'éducation et la pédagogie. Les nuits bleues , le livre. Récrivez ce texte en remplaçant le passé simple par le passé composé. 1. Vous raconterez l'intervention d'éléments étranges de plus en plus inquiétants qui précéderont la confrontation avec le phénomène. Elle est accrochée à la rampe de l'escalier et, malgré moi, je pense qu'on pourrait croire à quelque gros mollusque fait pour sucer le bois des vieilles demeures en bavant lentement sa volonté d'arriver à un terme. Je ne pouvais songer à casser cette chaîne ni à la séparer de l'embarcation, car elle était énorme et rivée à l'avant dans un morceau de bois plus gros que mon bras ; mais comme le temps demeurait fort beau, je pensai que je ne tarderais point, sans doute, à rencontrer quelque pêcheur qui viendrait à mon secours. Décrire les manifestations physiques de la peur : Reconnaître les mots exprimant le doute : inexplicable me pénétrait. 1. C'était un rêve ou plutôt un cauchemar. Tags: Topics: Question 2 . sans complément d'agent est souvent un moyen d'évoquer une action sans nommer celui qui l'a accomplie. Des documents et des exercices pour les élèves de 4ème. Elle continue de ramper, un peu plus rapide toutefois, comme allégée d'un poids inutile. Avec quel nom chacun d'eux s'accorde-t-il ? Un ongle irrégulier, épais et brutal. 30 seconds . «On dirait qu'il a été (étrangler) par un squelette. L'enseignement secondaire et ses disciplines. John est médecin et peut-être est-ce là une des raisons pour lesquelles je mets si longtemps à me rétablir. 1. fantôme - 2. vampire - 3. mort - 4. mort-vivant. 6. Je voyageais en Bretagne, tout seul à pied. Rien ne remua. 8. Le train se remettait en marche ; je vis le visage de mon compagnon de route se coller, tordu d'angoisse, contre la vitre de la portière. Il baissa les yeux sur l'appareil photo, qui était devenu un trou béant et noir entre ses mains. Il semble que le feu soit éteint. Dans son cercueil, la goule (sembler mort). Former des adjectifs qualificatifs : 1. On a déposé un gros paquet devant ma porte. Il s'y sentit tomber, aspiré. Français au collège. Et soudain, tous ensemble, nous eûmes une sorte de sursaut : un être glissait contre le mur du dehors vers la forêt ; puis il passa contre la porte, qu'il sembla tâter, d'une main hésitante ; puis on n'entendit plus rien pendant deux minutes qui firent de nous des insensés ; puis il revint, frôlant toujours la muraille ; et il gratta légèrement, comme ferait un enfant avec son ongle ; puis soudain une tête apparut contre la vitre du judas, une tête blanche avec des yeux lumineux comme ceux des fauves. Quizz de Français destiné aux élèves de Collège. Les fusions céramiques. pouvait à peine percevoir. De quels éléments l'adjectif incroyable est-il formé ? Pourtant je l'ai vu. Alors le vieux marquis de la Tour-Samuel, âgé de quatre-vingt-deux ans, se leva et vint s’appuyer à la cheminée. Lire Le Horla. On ne découvrit rien. Support : L’entrée d’Ichabod Crane dans Sleepy Hollow. 11. J'avais ouvert la porte et sauté sur le quai. 3ème étape. Sans aucun doute, il est coupable. Vous raconterez l'intervention d'éléments étranges de plus en plus inquiétants qui précéderont la confrontation avec le phénomène. Un frisson me passa dans le dos, et je jetai les yeux sur le mur où j'avais (voir) jadis l'horrible main d'écorché. Ce château a été le théâtre d'événements étranges. Elle entendit un cri étouffé. Personne ne me croit. 2. 16. Vous ferez les modifications nécessaires. Un étrange frisson dans le creux de la nuque lui hérissa les cheveux l'un après l'autre. Re: je cherche des exercices sur les modalisateurs pour mes quatrièmes. Réécrivez les phrases en les mettant au passif sans complément d'agent. Exprimer l'hésitation du narrateur ; pour cela, employer des modalisateurs, des verbes conjugués au conditionnel, des phrases interrogatives. 1. sang - 2. vampire - 3. fantôme - 4. tombe - 5. vie ­- 6. cauchemar - 7. diable. Rétablissez les connecteurs logiques à la place qui convient dans ce texte. b) Quelle explication de ce mystère Vincent donne-t-il ? Je fus pris de colère et je secouai la chaîne rageusement. Des adverbes : peut-être, sans doute, vraisemblablement… 2. ; tr…….. comme une feuille ; avoir le visage qui bl………. La personne qui était dans le lit, à côté d'elle, se leva sur son séant et parut étendre les bras en avant. Les arbres formaient une voûte. Réécrivez les phrases en les mettant au passif sans complément d'agent. b. Employez ces mots dans une phrase de votre invention. C'était extraordinaire de savoir cela, puisqu'il n'y avait aucune possibilité de percevoir le plus léger froissement. c. Le récit fantastique utilise pour s’exprimer le vocabulaire du champ lexical de la peur mais également celui de l’incertitude et du doute. Au 19 e siècle, le fantastique connait un essor considérable pour évacuer le malaise de la société et la méfiance envers les progrès scientifiques.Progressivement, le genre est imprégné d'une angoisse permanente de la mort et de l'anéantissement. ; avoir la gorge n…….. ; être c……. sur place ; se sentir par….. ; être pétr…….. ; avoir la ch……. Compléter la famille des mots exprimant la peur : Trouvez, lorsque c'est possible, un adjectif qualificatif de la même famille que chacun des noms proposés dans l'exercice précédent. Recopiez les phrases suivantes en conjuguant les verbes au temps du passé convenable et en accordant les attributs du sujet. Le silence régnait. 2ème SUJET : rédiger la suite d'un récit fantastique. ; avoir la gorge n…….. ; être c……. Un peu effrayé, je retire mon bras de la rampe. 1. le singulier - 2. l'étrange - 3. l'insolite - 4. le bizarre - 5. l'anormal - 6. l'inquiétant - 7. le monstrueux. b) Relevez les champs lexicaux de la monstruosité et de la peur. Jacques Cazotte, Le Diable amoureux, 1772. a) Quel est le point de vue adopté ? Elle poussa un cri dont je ne pourrais rien dire. Pour créer une atmosphère inquiétante, les romans fantastiques utilisent souvent des mots ou des constructions qui expriment l’indéfini ou le vague : - des déterminants et des pronoms indéfinis (quelques, plusieurs, quelqu'un, personne...) ; des propositions subordonnées relatives indéfinies (ce qui s'avançait~ ce qu'il voyait...) ou parfois le pronom démonstratif ça de sens indéfini (ça frappait~ ça soufflait. Ce bruit insolite provenait de la ruelle mal éclairée. R. Delord – Français SEQ. Lecture analytique de deux extraits de Les Mystères du château d'Udolphe d'Ann Radcliffe Première définition du fantastique Évaluation. Mais comme il la regardait avec insistance au moyen de son télescope, il crut voir se lever dans les yeux d'Olympia d'humides rayons de lune. De cette pelote répugnante dont il percevait comme siennes les moindres pulsations internes, il devenait le noyau vivant. Je ne remarquai rien. 2. Le narrateur est donc un personnage de l’histoire et le récit est subjectif, c’est-à … December 2nd - Grade 7s are learning about Geometry and Measurement (Chapter 3 in the Math Makes Sense textbook) Grade 8s are learning about the parts of a circle, circumference, and area of a circle, volume of a cylinder, and surface area. Soudain, un bruit retentit derrière moi. 6. crainte, anxiété. Les rayons de la lune perçaient par endroits le feuillage, projetant des ombres. Ce qui m'est arrivé. Les murs étaient jaunâtres. December 10th - Unit test for both grades 7 and 8 is next Tuesday. Oui, c'était moi-même que j'ai vu ce jour-là. L’odieux fantôme ouvre la gueule, et, d'un ton assorti au reste de l'apparition, me répond : «. Elle était couchée, dit-elle, depuis quelques minutes, les rideaux tirés, lorsque. Rédigez la suite immédiate de ce récit fantastique en imaginant la rencontre du narrateur avec le phénomène qui cause l'effroi de son compagnon de voyage. l'extrait ci-dessous, relever les groupes de mots exprimant les sensations physiques causées par la peur. Ungraded . Il s'agit des éléments constituant la subjectivité d'un texte. Sign in|Recent Site Activity|Report Abuse|Print Page|Powered By Google Sites, Site contenant les documents, leçons et exercices utiles aux élèves de collège. Aucune porte n'avait été (forcer), aucune fenêtre, aucun meuble. 4. Exprimer les manifestations physiques de la peur : avoir le souffle c….. ; avoir la gorge s……. à toutes jambes ; perdre co…………. Compléter la famille des mots exprimant la peur : Trouvez, lorsque c'est possible, un adjectif qualificatif de la même famille que chacun des noms proposés dans l'exercice précédent. Classez en deux colonnes les adjectifs qualificatifs et participes passés suivants, selon qu'ils signifient : 1) qui provoque la peur ; 2) qui éprouve de la peur : apeuré, craintif, effrayant, effroyable, effrayé, inquiet, inquiétant, horrifié, horrible, terrible, terrorisé. Jean Ray, «le Gardien du cimetière », in Contes du Whisky, 1925. Le héros récite une formule magique pour invoquer le Diable... Un frisson courait dans toutes mes veines, et mes cheveux se hérissaient sur ma tête. La barque du narrateur est immobilisée de nuit sur un fleuve. Et tout d'un coup, un poids ... m'écrase. Bientôt après, on tira les rideaux. Horreur. • Les modalisateurs introduisent des doutes sur la réalité de ces faits ou au contraire insistent sur leur véracité. Des arbres sinistres, de taille anormale et d'aspect grotesque, me contemplaient d'en haut comme les colonnes de quelque temple infernal, assourdissant le bruit du tonnerre et celui du vent, laissant passer quelques rares gouttes de pluie. Analysez les personnages et essayez d'imaginer quelle peut être la personnalité du narrateur. A Les procédés lexicaux. ; faire dr………. Je vous soumets ici le corrigé (sous forme d’exercices) que j’ai proposé à mes élèves à partir de leurs copies : j’ai essayé d’y inclure des exercices de vocabulaire en vue de l’évaluation finale. Reproduisez ce tableau et placez-y les noms suivants : Classez en deux colonnes les adjectifs qualificatifs et participes passés suivants, selon qu'ils signifient : 1) qui provoque la peur ; 2) qui éprouve de la peur : apeuré, craintif, effrayant, effroyable, effrayé, inquiet, inquiétant, horrifié, horrible, terrib. La Boule noire, La Truie et autres histoires secrètes. Avec quel nom chacun d'eux s'accorde-t-il ? J'ai cru que quelqu'un me suivait ... il faisait nuit noire. 1er SUJET: Imaginez l'aventure fantastique qu'a pu vivre le marquis de la Tour-Samuel. ; - des noms de sens général (une chose, une personne, un animal…) ; - des adjectifs exprimant une sensation indéfinie (inexprimable, indistinct, indicible…) ou une perception floue (étrange, vague, mystérieux, trouble...) ; - des constructions passives sans complément d'agent (la fenêtre avait été ouverte) ; - des verbes à sujet inanimé ( La fenêtre s'ouvrit). La Vénus de bronze, la statue de M. de Peyrehorade. Elle était couchée, dit-elle, depuis quelques minutes, les rideaux tirés, lorsque la porte de sa chambre s'ouvrit, et quelqu'un entra. On est placé devant un .….. : suis-je fou ou était-ce une hallucination? Observez notamment la ponctuation, les mots écrits entre guillemets et en italique, et les procédés d'accumulation. Formez de la même façon des adjectifs qualificatifs à partir de ces mots : Repérer les manifestations physiques de la peur : Il [le chien] restait maintenant immobile, dressé sur ses pattes comme hanté d'une vision, et il se remit à hurler vers quelque. Il y avait dans son attitude un embarras qu'on. Relevez les adjectifs qualificatifs du texte. Examinez les temps verbaux employés pour savoir s'il s'agit d'un récit au présent ou au passé. Je m'assis découragé et je me mis à réfléchir sur ma position. l'épouvantable ……., et comme il m'a fallu toute ma force pour ne pas ... ! «Ce n'est pas possible ! Elle arrive au cinquième, contre le mur, et là, immobile, elle m'attend. Il rebroussa chemin non sans hâte. 10. André Dhôtel, «La Route », Un adieu, mille adieux. Relevez les manifestations physiques de la peur du chien. Henriette se demandait si elle devait remettre ce mystérieux paquet à son maître ; ………………, qui était cet homme vêtu de noir, au regard étrange, qui l'avait apporté en cette sombre nuit de novembre ? Objectif Identifier les indices de la modalisation afin d'apprécier le degré d'adhésion de l'énonciateur au contenu de l'énoncé. Dans l'extrait ci-dessous, relever les groupes de mots exprimant les sensations physiques causées par la peur. Consignes. exprimer la joie

exprimer la colère

alternatives

exprimer des doutes

exprimer la joie

answer explanation . .) Il la retint avec force, et je vis que son gros et cordial visage avait soudainement blêmi. Puis elle fit un mouvement involontaire, ou bien la personne qui était dans le lit en fit un, et elle sentit le contact de quelque chose de froid comme la glace. C’est une chance ! Vous pouvez choisir de le conduire ou non jusqu'au dénouement. et comme nous nous (aimer) davantage ! Contact Alors pour l'émotion, on peut attendre. En même temps il éprouvait une sensation qu'il n'avait jamais éprouvée. Quelqu'un a ouvert cette porte. Sélectionnez la (ou les) bonne(s) réponse(s) dans le texte. S'il y avait quelqu'un qui s'avançait, ce ne pouvait être très loin et il devait tomber dessus. Exprimer les manifestations physiques de la peur : avoir le souffle c….. ; avoir la gorge s……. Alors seulement Nathanaël découvrit le visage aux traits admirables d'Olympia. et en procédant à toutes les modifications nécessaires. Avoir le front moite, avoir la sueur qui perle sur le front. la personne qui était dans le lit en fit un, et elle sentit le contact de quelque chose de froid comme la glace. Lisez les extraits suivants, repérez et nommez les modalisateurs du doute. À l'écart de l'autoroute, enfermée dans ses remparts, Ferrare se révèle délaissée par les touristes. B. 2. Utiliser la ponctuation et les types de phrases : Récrivez ce texte et rendez-le plus expressif en utilisant la ponctuation et les types de phrases qui conviennent. Séance 2 Le surnaturel expliqué. Sa folie, son idée était là, dans cette tête, obstinée, harcelante, dévorante. Quand j'entrai dans la … Il eut encore la force de penser aux conséquences qu'il tirerait de cette situation, de cet état d'être au cœur de la « chose »... La lumière du soleil levant monta derrière les collines et vint frapper les fenêtres de la chambre. les ch……… sur la tête ; 5. la porte de sa chambre s'ouvrit, et quelqu'un entra. Repérez deux emplois du déterminant indéfini quelque et justifiez leur accord. Rétablissez les participes passés des verbes entre parenthèses. Nat32 : De rien, d'ailleurs, les exercices ne sont pas de moi. Mille rais de clarté percèrent l'épaisseur relative des rideaux. Il dit de sa voix un peu tremblante : - Moi aussi, je sais une chose étrange, tellement étrange, qu'elle a été l'obsession de ma vie. Reproduisez ce tableau et placez-y les noms suivants : anxiété, appréhension, crainte, effroi, angoisse, trac, phobie, épouvante, affolement, frayeur, horreur, inquiétude, panique, peur, terreur. La chaîne, (briser), pendait. Nathanaël était enchaîné à la fenêtre comme par un charme, contemplant sans se lasser la beauté céleste d'Olympia. La dernière chose qu'il vit avant que sa vision s'obscurcisse définitivement, ce fut d'abord le gamin qui mettait ses mains en coupe pour recueillir le liquide - tout comme lui, Sheridan, pour boire au robinet de la cour quand il était petit - et enfin Popsy qui lui caressait les cheveux doucement, avec tout l'amour d'un aïeul. 6. Une vie nouvelle (commencer) pour nous, plus heureuse, plus large. L’EXPRESSION DU DOUTE ET LES MODALISATEURS Les modalisateurs permettent d’introduire un doute, une imprécision dans l’énoncé. Quel mystère que cet homme tué par un Songe ! 9. Le mode conditionnel : on aurait dit un fantôme ; on aurait pu se croire… 3. Il reprit son chemin et puis, au bout de quelques pas, il eut de nouveau la certitude que quelqu'un marchait sur la route, mais cette fois devant lui. Il baissa les yeux sur l'appareil photo, qui était devenu un trou béant et noir entre ses mains. Vous veillerez à créer une atmosphère mystérieuse en décrivant l'arrivée du narrateur dans un lieu propice à ce genre d'aventure, généralement nocturne : ville fantomatique, rues et demeures étranges et inquiétantes, paysages de ruines, décors oniriques. Séance 2 : Les modalisateurs Séance 3 : Premier extrait du Horla de Maupassant Séance 4 : Projet : la rédaction d'une nouvelle fantastique, étape 1 Séance 5 : Deuxième extrait du Horla de Maupassant. Quelle joie de nous retrouver ! Neoprofs.org, 1er réseau social enseignant, s'adresse aux professeurs et personnels de l'Education nationale. Les exercices. Le narrateur se croit cerné par des êtres étranges... J'éprouvais un malaise horrible, j'avais les tempes serrées, mon cœur battait à m'étouffer ; et, perdant la tête, je pensai à me sauver à la nage ; puis aussitôt cette idée me fit frissonner d'épouvante. Repérez à quelle personne le récit est écrit. Je vais raconter ce que j'ai vu. La barque du narrateur est immobilisée de nuit sur un fleuve. ; faire dr………. Est-elle convaincante, selon vous ? L’odieux fantôme ouvre la gueule, et, d'un ton assorti au reste de l'apparition, me répond : « Che vuoi ? Tout semblait s'être immobilisé. 17. Explorer le champ lexical de la peur. EXERCICES SUR LE GENRE FANTASTIQUE I. VOCABULAIRE : 1. Exercice: repérer le fantastique et le merveilleux dans quelques extraits Évaluation. SURVEY . 3. Les modalisateurs sont les mots et les procédés grammaticaux qui traduisent le jugement et les sentiments (certitudes, doutes, critiques, appréciations, etc.) Alors je me baissai vers le mort, et je trouvai dans sa bouche (crisper) un des doigts de cette main (disparaître), (couper) ou plutôt (scier) par les dents jusqu'à la deuxième phalange. Dans chacune des phrases suivantes, sélectionner le ou les modalisateurs. Trouvez au moins un synonyme pour chacun des mots suivants. Relevez le sujet des verbes: contempler, se dresser, s'étendre, recevoir. 1. peur irraisonnée devant certains objets, animaux ou situations 2. terreur extrême, soudaine et généralement collective 3. grande frayeur, intense, glaçante, souvent mêlée d'horreur 4. peur que l'on ressent avant d'affronter un public 5. inquiétude obsédante, dont on n'arrive pas à se libérer. Attention à leur emploi : comme un adjectif ou comme participe passé, employé les auxiliaires avoir ou être. SUJET: Rédigez la suite immédiate de ce récit fantastique en imaginant la rencontre du narrateur avec le phénomène qui cause l'effroi de son compagnon de voyage. Afin de créer une atmosphère mystérieuse, effrayante, récrivez ce texte en ajoutant : a. des expansions du nom, des comparaisons ; b. des compléments circonstanciels de lieu et de temps. 2. On ne peut pas ... les faits rationnellement. Avant de recopier votre brouillon, vous vérifierez que les paragraphes de votre récit mettent en évidence cette progression, que vous avez utilisé un vocabulaire varié pour exprimer la peur et les doutes du personnage, que votre récit est construit clairement à l'aide d'indications temporelles et logiques appropriées. 3. 3ème étape. 3. 1. trembler comme... - 2. froid comme... - 3. noir comme... - 4. blanc comme... - 5. rouge comme... Rétablissez chacun des mots suivants à la place qui convient : aiguës - analyser - cadavéreuse - plaie - sang - couche - dilemme - lèvres - hurlement - formidable - objectif - hideux - sucent - défaillir - vision.



Règles Billard Anglais, Météo La Roche, Musée Pincé Ouverture, Destine En 4 Lettres, Météo La Roche, Ouate De Cellulose Résistance Thermique, Les Fils De L'homme Fin, Igraal Combien De Temps,