Lucain, dans la Pharsale, décrit de manière éloquente un « bois sacré » sis à proximité de Massilia. Druides et dieux gaulois. du Cedarc, : 64 p. Rechercher Il y a 4 les résultats correspondant à votre recherche Cliquez sur un mot pour découvrir sa définition. Le dieu Teutatès porte un nom qui évoque le peuple, la tribu. Un panthéon gaulois des dieux représentatifs de la mythologie gauloise, divisé selon moi en 4 royaumes divins, les andéros: monde infernal des passions destructive; le monde du dessous: de l'intérieur de la montagne assimilé au monde de la pensée personnelle (celui des druides); le monde du dessus: monde physique et visible; l'Albios: monde d'en haut, des divinités du ciel. Dieux Celtes. On peut encore citer les divinités Belenos et Belisama ; le dieu solaire Grannos ; le dieu Borvo, sa parèdre Damona et le dieu Nerios, trois dieux liés aux sources ; Maponos, le dieu-fils ; la déesse Brigantia ; ou encore Catubodua, la "corneille du combat", déesse guerrière de la victoire. Tweetez. Les Celtes Gaulois habitaient la région correspondant à la France, la Suisse, l'Allemagne méridionale et occidentale, la Belgique, la Frise, les Pays-Bas, la Hollande, le Luxembourg et le nord de l' Italie. La transmission continue n'est absolument pas démontrée historiquement, ni étayé par des travaux scientifiques. Il semble apparaître dans un mythe lié à Ésus. Il est dit « inventeur de tous les arts »[26]. Outre ses ressemblances avec Mercure, Lug possèderait également quelques traits appartenant à Apollon, en particulier dans sa conception grecque[29]. Les armes, prises à des ennemis vaincus, étaient exposées sur les murs du sanctuaire puis, après un certain temps, probablement à la suite de leur chute au sol, détruites rituellement et rejetées dans le fossé du sanctuaire. ... Dans l'épigraphie gallo-romaine, le nom du Jupiter gaulois apparaît sous la forme de Taranis ou Taranus, complétée par des anthroponymes théophores : Taranutius et Taranucnos (« né de Taranis »). Le nom de Taranis nous a été transmis, comme ceux d'Esus et de Teutates, par la Pharsale de Lucain. C'est ce corpus, que la domination romaine, puis la christianisation, ont détruit sur le domaine celtique continental. Liste alphabétique des dieux et déesses de la Gaule (divinité, source divisée, rivière divinisée, montagne divinisée, ...) Bienvenue ! Il est difficile de les distinguer toujours des matres, matronae, divines mères, génitrices des peuples, qui portent des cornes d’abondance, corbeilles de fruits et symboles de fertilité. Les fouilles du Sanctuaire celtique de Gournay-sur-Aronde, du peuple des Bellovaques, ont mis en évidence le rite d'exposition puis de « sacrifice » des armes[13],[14]. Les Gaulois sont constitués d'une multitude de peuples et de tribus d'origine celtique résidant sur le territoire de la France, de la Belgique, de la Suisse, du Luxembourg, et d'une partie des Pays-Bas et de l'Allemagne. Recherche - Solution. Hormis pour la Gaule narbonnaise, romaine dès la fin du IIe siècle av. Toutefois, les textes antiques nous apprennent qu'ils ne sont pas absents des rites guerriers : ils sont soit exposés à part, sur des propylées ou des portiques, comme à Roquepertuse, soit conservés comme trophée individuel par les guerriers, comme on peut le voir sur les statues découvertes sur l'oppidum d'Entremont. L'état des sources explique les hésitations des interprétations. Ces arbres qui ne présentent leur feuillage à aucune brise inspirent une horreur toute particulière. Dieu gaulois de lumière dont le nom signifie "brillant", dieu du soleil et de la santé. Mais il est rare de trouver cela, et quand on le trouve, on le cueille dans une grande cérémonie religieuse, le sixième jour de la lune, car c'est par la lune qu'ils règlent leurs mois et leurs années, et aussi leurs siècles de trente ans ; et on choisit ce jour, parce que la lune a déjà une force considérable, sans être encore au milieu de sa course. Du fait de l'absence de sources écrites directes avant l'époque romaine, ses particularités d'avant la romanisation demeurent mal connues, et difficiles à distinguer de celles de la religion gallo-romaine. Si on prend en compte ce tabou, l’épithète « Teutates » pourrait recouvrir de multiples dieux[25]. À cause de cet arbre seul, ils choisissent des forêts de chênes et n'accompliront aucun rite sans la présence d'une branche de cet arbre […] Ils pensent en effet que tout ce qui pousse sur cet arbre est envoyé par le ciel, étant un signe du choix de l'arbre par le dieu en personne. Elle ne fait pas appel à la "Gaule", mais à la tradition celtique brittonique rénovée par la Gorsedd galloise au XVIIIème siècle. Le druidisme pourrait avoir eu un rôle de réformateur de la religion celtique, la réorganisant, la rationalisant et la moralisant. J.-C., semblent toutefois perdre en importance au fil du temps, au profit des rites de commensalité[19]. Les eubages sont le plus souvent assimilés aux vates ; il semble en effet que ce terme soit une corruption, une erreur de transcription, du terme vates. Ces dieux sont très anciens et ils … CATTELAIN P., STERCKX C. - 1997. La découverte du sanctuaire celtique de Gournay-sur-Aronde, le premier connu datant d'avant la conquête romaine, a révolutionné les connaissances sur le sujet[4]. Une eau abondante tombe des noires fontaines ; les mornes statues de dieux sont sans art et se dressent, informes, sur des troncs coupés. Une des particularités du panthéon gaulois est la très grande quantité de théonymes différents que celui-ci comporte. Les attributs de Taranis sont la roue et l'esse symbolisant l'éclair ou selon Venceslas Kruta l'année avec les deux saisons (sombre et claire)[36]. Après cette phase d'organisation de la société celte, la période dite «â€‰de la Tène » (entre 450 av. Ils sont qualifiés de sacrificateurs et d'augures. Lorsque les celtes ont pillés Delphes, ils sont rentrés dans les temples et ont bien rit devant les représentations anthropomorphiques des dieux grecs. Selon l'hypothèse présentée par D. Hollard et D. Gricourt, il s'apparenterait à une version primitive de Dionysos, issue de la mythologie indo-européenne[31]. Partagez 12. Une pratique augurale particulière est consécutive à un sacrifice humain : les vates déterminent alors l'avenir en fonction des mouvements du mourant[c 9]. Chez les celtes, il n'y a pas de hiérarchie fixe comme dans la mythologie romaine. Ils semblent être les héritiers des prêtres celtiques du premier âge du fer[22]. Ce dieu peut être associé au pommier. L'un des rôles des druides étant d'autoriser ou non le sacrifice aux dieux, leur présence est donc obligatoire lors de celui-ci, même s'ils n'agissent pas nécessairement. Les prononciations qui suivent certains des noms ne sont que des approximations, étant donné la difficulté de reproduire et de traduire les langues galloises et celtiques. J.-C.) voit la migration des peuplades celtes principalement vers l'ouest de l'Europe (en vert clair sur la carte ci-dessous). Ils appellent le gui par un nom qui est : "celui qui guérit tout". Jules César, dans la Guerre des Gaules, dresse le catalogue des divinités honorées par les Celtes. En amont se tiennent les conceptions de l'Europe des Métaux, issues du socle indo-européen. Ces confréries sont elles-mêmes organisées sous l'égide de l'un d'entre eux[c 4]. modifier La religion gauloise est l'ensemble des croyances et des rites propres aux peuples de la Gaule - du moins ceux qui étaient de culture celtique. Il ne reste que des bribes de l'ouvrage de Posidonios, mais on en retrouve des passages chez les auteurs du Ier siècle av. Pour Esus, on suspend un homme à un arbre et on le met en pièces. Guyonvarc'h et Françoise Le Roux, l'absence de « filiation traditionnelle remontant au druidisme[47] » oblige à distinguer le druidisme du néodruidisme contemporain, créé au XVIIIe siècle en Grande-Bretagne. ». Si les druides tiennent le rôle de théologiens de la religion celtique, eux sont plutôt les exécutants du culte[22]. Un commentaire de Lucain, connu sous le nom des « Scholies de Bernes », relate les sacrifices qui leur sont offerts : pour Teutatès, un homme est plongé dans un bassin jusqu’à ce qu’il étouffe. La seconde consiste en une première forme de culte organisés, mise en place par les élites dont la trace la plus visible consiste en des rituels funéraires ostentatoires[22]. Toutefois, il lui accorde également une capacité que ne possède ni le Mercure romain, pas plus que l'Hermès grec. Une autre représentation, datant de l'époque gallo-romaine, est celle dite de "Jupiter à l'anguipède" qui le montre à cheval, ce dernier piétinant un monstre serpentiforme. Les temples gaulois étaient le lieu de nombreux rites, parmi lesquels deux sont particulièrement bien documentés, l'érection de trophées guerriers et les rites de commensalité. Des dieux celtes aux dieux romains. Mais un examen attentif des théonymes retrouvés révèle qu'il s'agit en fait souvent de qualificatifs évoquant le mythe du dieu. Au VIe siècle, les rituels celtes et les rites païens (celtes ou autres) seront interdits par des textes chrétiens. Depuis 1900, en Bretagne, une association appelée Goursez ("session, assemblée" en breton) entend pratiquer des rites fondés sur l'héritage du druidisme (voir : néodruidisme). Abelio. Ce théonyme est généralement considéré comme désignant un dieu à part entière. D'autres associations se sont formées comme le Collège bardique des Gaules, à Paris, puis plus tard, en 1987, en Bourgogne, le « Groupe Druidique des Gaules », qui fut membre du congrès européen des religions ethniques[réf. Cicéron indique également que le druide Diviciacos est formé à la physiologia, sorte de science naturelle pluridisciplinaire, et qu'il maîtrise la divination[c 6]. Il disait ceci: Inscription: Martialis fils de Dannotalos offre à Ucuetis, avec les forgerons qui honorent Ucuetis à Alesia. Ils immolent alors les victimes en priant la divinité qu'elle rende cette offrande propice à ceux pour qui elle est offerte[c 5]. Dieux romains équivalents La religion des druides, menacée sous l'empereur Tibère (14-37 de notre ère), fut interdite sous Claude (41-54), et les dieux gaulois furent assimilés à des dieux romains qui leur ressemblaient plus ou moins. Anaxagore (500-428 av. Des dieux gaulois [P. Lajoye] Des dieux gaulois, Petits essais de mythologie , Patrice Lajoye , 2008 , Archaeolingua , ISBN:978-963-8046-92-5 , Prix indicatif: 36,00 € La religion gauloise est fort mal connue, et sa mythologie ne subsiste qu'à l'état de fragments épars. Un troisième animal fantastique est le cheval à tête humaine qui apparaît fréquemment sur les monnaies armoricaines ; on ne sait s'il s'agit d'une métamorphose divine ou d'un animal mythologique à part entière. C'est par exemple le cas du sanctuaire de la source des Roches dont l'activité s'est étendue du règne d'Auguste à celui de Néron. Jules César mentionne leur rôle religieux, et indique qu'ils font également fonction de juges. Après lui ils adorent Apollon, Mars, Jupiter et Minerve… Apollon guérit les maladies ; Jupiter tient l'empire du ciel, Mars celui de la guerre ; Minerve enseigne les éléments de l'industrie et des arts. Le druidisme présente de nombreux points communs avec la philosophie pythagoricienne et l'orphisme, ce qui suggère un lien de parenté et une origine commune à ces trois courants de pensée. Pline: Les forgerons d'Alesia sont les premiers à Mais ces commentaires à la Pharsale de Lucain sont très tardifs et confus. Daniel Gricourt et Dominique Hollard le qualifient également de « dieu qui préside à la guerre »[34]. 12 Partages. Il existe différentes façons d'écrire les noms des dieux et des déesses celtes. de l’Harmattan, 2010. L'interpretatio romana recouvrit des croyances demeurées bien vivaces, et qui le demeurèrent jusqu'au cœur du Moyen Âge[42]. Qui sont les gaulois ? ». Le nom de Lugus est attesté par ailleurs dans toute l'Europe par de nombreux toponymes tels que Lyon/Lugdunum, Liegnitz/Lugidunum, Leyde, Carlisle/Castra Luguvallium, Lugdunum Convenarum, Laon, ainsi que par de nombreux anthroponymes, un ex-voto au nom de Lugubus à Nemausus, une femme nommée Luguduca à Bourbonne-les-Bains, Lugurix chez les Bituriges Cubes, Lugus à Alès, Lugenicus, etc.[27],[28].